Comment augmenter la production de 3 kg/vache/jour?

Beaucoup de producteurs ont entendu parler de la traite 3 fois/jour, certains l’ont même pratiquée ou la pratiquent encore. Malgré une augmentation moyenne de 3.5 kg/vache/jour, certains sont forcés de constater que l’augmentation de la charge de travail rend parfois difficile cette pratique. Par contre, les bienfaits pour la vache (congestion du pis) et la production de lait  (plus de 3.5 kg/jr de lait) sont maintenant bien connus. Si, dans bien des situations, 3 traites/jr sont difficilement réalisables, de quelle façon 4 traites/jr peuvent être envisageables ?

La stratégie pour la traite 4 fois/jr

Les vaches sont traites 4 fois/jr, au début et à la fin de chaque train de façon à laisser environ 2 à 3 heures entre les deux traites rapprochées et ce durant les 21 premiers jours de la lactation. Ensuite elles sont traites 2 fois/jr du 21ième jr à la fin de la lactation.

AUGMENTATION MOYENNE DE 4X VS 2X : environ 3 kg/vache/jour

Comment cela fonctionne t-il ?

Cette méthode favorise une pression mammaire négative en début lactation, ce qui favorise la sécrétion lactée et diminue la production de l’hormone FIL (Feedback Inhibition of lactation) responsable du signal de fin de remplissage du pis.

Mais alors, qu’est ce qui explique une persistance plus élevée au retour de la traites 2 fois/jr après les 21 premiers jours de la lactation vs la méthode conventionnelle (2 fois/jr). La réponse viendrait d’une sécrétion plus importante de prolactine. La prolactine est une hormone qui augmente la sensibilité des cellules épithéliales de la glande mammaire et amplifie le développement des cellules responsables de la sécrétion lactée. Les niveaux de prolactine augmentent après chaque traite.  Le fait de traire les vaches plus fréquemment les 21 premiers jours, augmente les niveaux de prolactine et donc les cellules qui produisent le lait.   Plus de prolactine égale plus de production de lait et ce, pour toute la lactation, car le développement des cellules sécrétrices se fait entre la fin de la gestation et les premières semaines de lactation.

En pratique

Cette méthode sera plus facile à implanter dans des troupeaux de 100 vaches et plus. Par exemple 120 vaches en lait représentent 10 vêlages/mois, de ce nombre 7 à 8 vaches seront traites 4 fois/jr, soit au début et la fin du train (environ 3 heures entre chaque traites).

Est-ce pour vous ?

Le nombre de vaches est l’un des principaux facteurs pour déterminer si cette pratique est intéressante (±3 heures entre chaque traite). Cette nouvelle technique permet donc de produire plus de lait avec les mêmes ressources.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s